Thiv… suite

bonjour,

Je tenais à vous donner des nouvelles de Thiv, ce petit garçon qui était venu à moi pour être soigné, mais qui désirait par dessus tout aller à l’école.

J’ai donc écrit un article précédent sur lui avec une demande de parrainage.

Les parrains/marraines se sont manifestés et sont assez nombreux  pour réaliser le voeux de Thiv et changer sa vie. Merci à eux….

Donc, de notre projet initial, il a fallu s’adapter.

En effet, il était prévu que Thiv puisse intégrer l’école de Christian (qui aurait pris en charge toutes les fournitures scolaire et sa scolarité). Celà nécessitait qu’il habite dans le même village que cette école, située à quelques kilomètres de chez lui. Christian avait même trouvé une femme qui aurait pu l’héberger et s’occuper de lui à l’école. L’intérêt était également que Thiv reçoive des cours d’anglais.

Ce projet est tombé à l’eau. Thiv ne voulant pas se séparer de sa maman toute la semaine. Sa maman n’étant pas du tout convaincu par cette idée. Christian s’est donc retiré du projet.

L’idée est donc d’intégrer Thiv dans son village. Là où il a déjà été scolarisé 2 mois durant il y a quelques années.

Cette idée le transporte de joie.

heureux

Les problèmes restant étant :

– trouver un transport pour s’y rendre, le chemin de terre devant chez Thiv étant cahotique , il est difficilement accessible en fauteuil et impraticable en cas de pluie.

– trouver une personne s’occupant de lui durant ses heures à l’école.

– financer sa scolarité.

Ses problèmes ont été résolu assez rapidement :

Voici un transporteur trouvé directement dans son village : nous lui avons demandé de faire le transport pour Thiv tous les jours : affaire conclue.

vehicule

Les autres enfants du village profiteront aussi de ce transport et se feront un plaisir d’accompagner Thiv à l’école. :)

Le petit frère de Thiv, âgé de 5 ans (officiel au Cambodge, car son âge réel est de 4 ans) sera aussi intégré à l’école en même temps, et dans la même classe. Ce qui est également une bonne chose pour ce petit bouchon.

En ce qui concerne la personne qui pourrait d’accompagner, la maman nous dit que ce n’est pas possible pour elle, elle travaille et pour la famille, c’est vital. Nous lui demandons donc si elle veut bien le faire en contre partie d’être indemniser à hauteur de son travail. C’est une idée qui lui convient.

La maman ira acheter les vétements d’école pour ses enfants, (c’est elle qui nous l’a proposé trouvant celà tout à fait normal)

Après encore deux semaines d’attentes : jours fériés et profs indisponible,

Voici l’intégration de Thiv à l’école, cela se passait le lundi 4 mai 2015.

Son école : belle, grande et confortable elle a été bâtie en 2004 : Elle possède du terrain pour un grand terrain de jeu, un bac à sable pour les plus petits, un petit jardin où les enfants apprennent à s’occuper de culture….etc

ecole1 Ecole3Thiv dans sa classe :

Thivecole

En pleine activité : Thivecole2

Je n’ai pas plus de photos, mon ordi ayant beugué,  j’ai perdu toutes mes photos.

J’ai donc récupéré quelques photos faites par Katia.

Thiv est heureux, sa maman aussi.

Quoi de plus ?

Je suis allée à Handicap International, pour savoir s’ils avaient des fonds pour financer la scolarisation de Thiv. Pour cette question, la réponse est non. Par contre, Thiv est connu d’Handicap International. Il a été pris en charge à l’âge de 5 ans jusqu’à 2011.  Handicap International a financé son fauteuil et des toilettes chez lui qui lui sont accessibles malgré son handicap.

Il était aussi suivi dans une rééducation possible. Mais en 2011, ses parents ont arrété d’aller aux RDV .

Le directeur m’a proposé de continuer à suivre Thiv (qui en aurait besoin), avec la participation de sa famille bien entendu. Il me proposait que Thiv vienne avec sa maman et reste à demeure durant une à deux semaines pour une évaluation complète de son handicap.

Je pensais que c’était un préalable nécessaire avant la rentrée scolaire. Donc j’avais prévu qu’il rentre à Handicap International la semaine suivante. Dans un premier temps la maman a accepté, mais le moment voulu elle n’y est pas allée, disant que ce n’était pas facile d’être loin de tous ces autres enfants, que c’était ennuyeux de rester une semaine ou deux à ne rien faire etc…(je lui avais proposé une indemnisation pour palier son manque de revenu durant cette ou ces 2 semaines).

Bref, cela ne s’est pas fait. J’ai laissé tomber et me suis concentré sur la rentrée de Thiv. Pensant revenir à la charge plus tard,  lors des vacances scolaires… :)

Autre chose : le voisin est venu me demandez ce que je comptais faire pour les 4 autres enfants arrivés dans cette famille : pas sur que toute cette famille mange à sa faim depuis leurs arrivés. Nous avons donc décidé de payer la maman un peu plus que son salaire de base qui est de 3 dollars/jour. A raison de 20 dollars/semaine.

Concernant la maison : celle-ci était de paille quand je suis venue la première fois. La famille nous a informée qu’une association voulait leur construire une autre maison. Nous avons trouvé cette idée très bonne.

Cette association est celle ci :

assocVoici la maison une fois construite (celà s’est fait au mois d’avril.)

maisonThivComme vous pouvez le voir, la maison est tout en taule…. impossible d’y passer la nuit, c’est un véritable four… :(

De plus l’association a demandé au papa de rester le mois d’avril pour aider à construire sa maison, cela partait d’un bon sentiment, mais le père a du s’endetter auprès d’autre villageois, ne gagnant pas son salaire ce mois là.

Nous avons donc décidé de prendre contact avec cette assoc, de les informer de cette situation et voir s’il leur serait possible de modifier cette maison. Si cela n’est pas possible, nous envisagerons de le faire, c’est indispensable pour rendre cette maison habitable.

Au cours des différentes visites à la famille, nous avons enfin rencontré le papa lors de la fête d’inauguration de la maison :

familleNous avons aussi vu que Thiv avait bien utilisé les cahiers de coloriage donnés lors d’une de nos premières visites :

dessin2 dessin1<br>

Dernières choses :

Nous pensons mettre une petite passerelle à l’école pour que Thiv puisse isser son fauteuil seul jusqu’à l’entrée de sa classe. Pour le moment, sa maman doit le porter jusqu’à sa salle de classe, ce qui n’est pas facile pour elle.

Nous pensons trouver un prof d’anglais pour venir donner des cours à domicile à Thiv (et à ses cousins, frères soeurs, voisins par la même occasion ;)

Ainsi qu’un prof de khmer pour les vacances scolaires d’été, qui au Cambodge sont presque de 3 mois.

Voilà voilà…. :)   tout avance et avance bien, merci encore à vous les parrains marraines qui ont rendu ce beau projet possible !

Sophie

Posté le 06 mai 2015 par dans Cambodge, Thiv