Sophie


Alors voilà, 2 ans déjà ce 25 novembre 2011 : 2 ans que nous avons quitté la France pour découvrir d’autres mondes possibles, vivre d’autres choses,
Quoi dire, que je ne regrette absolument pas notre départ ? Vous l’aurez peut être deviné en lisant nos articles !
Enseigner le français à des petits bouts à l’école internationale et à des adultes de toutes origines me convient bien. Avoir rencontré Bounmy qui m’a fait devenir guérisseuse est un vrai bonheur !
Sinon, la chaleur et la beauté des paysages ne me lassent pas. Ici, en Asie, je me sens vraiment chez moi.

Pourquoi ?
Parce que les gens y sont adorable, serviable et sans la moindre méchanceté.
Parce que le sourire me va plus que des gens qui font « la gueule ».
Que les gens ne sont pas stressés, et le « zen » me convient mieux.
Parce que je déteste courir et ne pas voir ma vie défiler.
Qu’un problème ici ne se règle que par des sourires et un peu de temps à discuter.
Parce qu’après une queue de poisson, jamais il y a des insultes ou des cris et des coups mais un sourire d’excuse et un autre sourire en retour de… « bon, OK , pas de problème ! »
L’agressivité et les engueulades ne sont pas pour moi. Même si je suis aussi Médiatrice Familiale, la vie est plus passionnante sans avoir à rencontrer l’agressivité et la mauvaise humeur des uns et des autres.
Bon, ok, nous ne vivons pas dans un monde de bisounours, mais, voilà…ce monde là me convient mieux ! J’y suis plus sereine et plus apte à prendre le temps de BIEN vivre !
Et puis, voir ma fille si épanouie : ça n’a pas de prix !
Cette nouvelle année, je me suis mise au Khmer avec elle, nous apprenons ensemble, nous nous marrons ensemble (j’aime son sens de l’humour à ma fille). Tous les soirs, nous révisons ensemble. C’est beaucoup de plaisir à prendre ensemble encore.

Nous avons été très touchés par les inondations et les problèmes qui en ont découlés. Raphaël a participé activement à la création d’un fond spécial pour aider la population en difficulté. Je suis très fier de sa participation à cette action. Car nous ne pouvons être bien dans un pays telque le Cambodge en ne faisant que profiter de ces bienfaits sans retour pour ce pays que nous aimons tant !
Pour ma part, je contribue comme je peux avec mes soins à soulager ceux qui en ont besoin !
Voilà voilà… j’espère ne rien oublier !
Ah si encore deux choses : nous allons donc nous produire en spectacle avec cette pièce de théâtre d’Eric Emmanuel Schmitt. « petits crimes conjugaux » le 2 et le 3 juin de cette année dans un superbe théâtre à Siem Reap.
Et la 2ème chose et dernière chose : venez nous rendre visite, visitez ce beau pays : nous vous accueillerons avec grand plaisir !
À tout vite !


25 novembre 2010
1 an !!!
Voilà ça fait un an que nous sommes partis
un an que nous avons fait le pari d’une vie plus douce et qui nous conviendrait mieux
moins de stress, plus de découverte et de voyages
plus de soleil, de nouvelles rencontres,
plus en adéquation avec nous même.

Et ma foi, ce pari est réussi !
Même si c’est dur de laisser ceux qu’on aime derrière soi, mais choisir c’est renoncer. Et savoir renoncer c’est aussi avancer et grandir.
C’est une deuxième vie comme jamais je n’aurai pu l’espérer.

La vie est si courte !
Pourquoi s’enfermer dans la même routine toute sa vie durant, pourquoi faire le même travail ?
Pourquoi ne voyager que quelques semaines/an et se plaindre de toujours devoir rentrer ?
Pourquoi toujours rentrer, alors qu’on en a pas envie ?
Qu’est ce qui fait que nous sommes aussi terriblement sédentaires !
(l’attachement à sa propre vie, ses racines, sans doute…)
En tout cas, nous, on a fait ce pari qu’il y avait d’autres choses à vivre.
Finalement, le changement qui se profilait dans mon boulot (et qui ne me plaisait pas DU TOUT !) n’a fait que me conforter dans cette idée de CHANGER tout.
Changer tout…enfin comprenez moi bien :
surtout pas d’amour, puisque quand on a la chance d’être toujours aussi amoureux, on ne change pas une équipe qui gagne. lol
Certains craignent à la retraite de se retrouver les uns sur les autres. Pour nous, c’est « que du bonheur », on a tant à partager ensemble, tant à découvrir. Notre vie de couple est comme nous la rêvions. Nous l’avons attendu, nous l’avons maintenant.

Maintenant, il y a un facteur à prendre en compte …Pauline, on a fait le pari qu’elle nous suivrait partout sans aucun soucis, notre amour et la découverte serait suffisant.
Elle a eu besoin de se poser, d’avoir une maison à elle. BON.
Et pourquoi pas alors s’arrêter et se poser quelques temps au même endroit ? Pourquoi pas en effet. Nous avons toujours fait en fonction des enfants qui ont toujours été notre priorité, alors… posons nous et profitons de ce que la vie nous apporte ici… du moins le temps qu’on en aura envie tous les trois.

De nouveaux copains, des gens plein de ressources, d’expérience, et qui partagent ou non nos points de vue sur la vie, des idées.. à débattre… à partager… bref, de nouveaux amis.
Rencontres de quelques jours qui se sont muées en amitiés profondes, ou en copinage bien agréable pour passer des moments vraiment sympathiques.
(enfin, je ne vais pas vous faire un cour sur l’amitié et les copains)

Mais aussi du soleil, des gens extrêmement attachants qui ont une vie plus ou moins difficile, mais qui ne se plaignent pas. Qui ont cette autre philosophie de la vie qui me convient mieux il est vrai. Le sourire étant un état d’esprit avant tout. Et c’est tellement agréable d’être entourés de gens qui prennent la vie comme elle vient, qui sourient et rient de bon coeur face à toutes les adversités de la vie. Un sourire… et c’est du baume au coeur… alors imaginer autour de vous, si tout le monde vous souriait, la vie ne s’en trouverait elle pas plus douce ?
(je ne prétends pas que tout est le monde est heureux dans le meilleur des mondes possible, je dis juste qu’il y a plusieurs façons de réagir à ce qui nous arrivent et face à la vie et que cette façon qui est typiquement asiatique me convient, le CARPE DIEM qui sont mes deux mots fétiches trouvent toute sa place dans ce pays.)

Toujours est-il que ma vie est douce.
Le fait de monter à cheval ne me manque pas. (j’en ai la possibilité ici)
C’était surtout, ces dernières années, mon cheval qui était le plus important. Monter un autre cheval ne m’intéressait plus vraiment. D’ailleurs au cours de ces 10 dernières années avec mon Loulou, je ne me souviens pas avoir monter un autre cheval.
Il est maintenant chez mes amis de Louvigny, Maria, Michel Amélie et Adrien (merci à eux de lui offrir cette retraite de rêve !).
Je serai heureuse de le revoir, le caresser et passer un moment avec lui le jour où je passerai faire un coucou à ceux que j’aime et pourquoi pas, s’il est toujours aussi en forme, passer du temps en balade à partager ce qu’on a fait de si longues années ensemble.
Tout ces moments que j’ai vécu pleinement, je les garde précieusement. CARPE DIEM toujours et encore.
Je les ai vécu intensément et avec passion.

Ici, nous avons trois chats qui vivent comme bon leur semble, une particulièrement câline, (Lotita) le gros matou qui recherche aussi notre contact, (Humbert-Humbert ou Mystigri) et notre dernier sauvageon, miauleur et gros râleur… « Yapyap » (« Yap » veut dire râleur en khmer)
Ce qui est un énorme plus pour Pauline qui a toujours voulu vivre avec des animaux. Ceux ci ont l’adorable habitude de l’aider à se lever le matin, bon pied, bon poil et bonne humeur garanti chaque matin !!!
ils m’apportent ce que j’aime chez ses bêtes. Tout ce que les animaux apportent.. et là encore je ne vais pas faire un cours la dessus… :)

Je peux actuellement me consacrer à l’étude des langues… je suis tellement peu douée pour ça, que je suis contente d’avoir du temps.
J’aimerais tant parler couramment l’anglais et le khmer… partager avec d’autres sans l’obstacle de la langue. On a tellement de richesses à partager.
Il me plait aussi de dessiner des robes, des tenues qui peuvent m’aller (dans ce pays, la moyenne des femmes est au 34… ;) , et de les faire réaliser …
Il me plait aussi d’avoir le temps de dessiner, peindre, me consacrer à ce genre de choses…sans devoir penser à gérer le quotidien (bouf, ménage…)

Ce qui me plait également, c’est de pouvoir prévoir votre venue…vous faire partager un peu de ce bonheur que l’on vit ici.

voilà
où j’en suis.
je suis bien et heureuse avec ma toute petite famille. J’ai l’essentiel, la santé, l’amour et tout le reste autour.

CARPE DIEM

Nos chats :

Nous…


—————————————–
le 25 Novembre 2009
ça y est : on y est…
depart

Nous voici au départ… se dire que nous avons dans ces trois valises et deux sacs à dos, tout ce dont nous avons besoin pour ces prochains mois voir ces prochaines années.
Quand je regarde dedans, je me dis, …que de choses inutiles !
Le reste, Amies, copains, copines, parents sans oublier mon Gros Loulou…en attendant de les revoir, je les porte dans mon coeur.
Allez ! on est en VACANCES…prolongées mais en VACANCES tout de même … pour commencer ;)