Cat et Phil suite : les artisans d’Angkor

Il peut paraitre surprenant que nous n’avons pas encore fait d’article sur cette incontournable visite à Siem Reap. Alors j’y remédie avec la présence de nos amis ici.

Alors HOP ! En tuktuk pour aller aux artisans d’Angkor !


(ne trouvez vous pas que Philippe arbore une très jolie chemise ?)


Les artisans d’Angkor :
C’est une entreprise sociale cambodgienne dont la mission est de créer des opportunités d’emplois pour les jeunes cambodgiens défavorisés issus des milieux ruraux tout en participant à la renaissance des savoir-faire traditionnels de l’artisanat khmer : sculpture sur bois ou sur pierre, peinture sur statue et sur soie, laquage et dinanderie.

Les artisans formés en 6 à 9 mois travaillent ensuite soit à leur compte, pour une autre entreprise, soit ils peuvent aussi rester aux artisans d’Angkor. Le choix leur est laissé.
L’organisation est située sur Stung Thmey Street, à 2 minutes à pieds du Vieux Marché.

Et donc, on peut visiter les ateliers, on peut y voir les artisans en plein travail. A l’entrée, un beau jardin, des guides vous accueillent et en fonction de votre nationalité, l’un deux vous accompagne lors de la visite. Les oeuvres réalisées sont splendides.
Cela se termine par la visite du magasin où toutes les oeuvres crées sont en vente bien entendu ;)
le jardin :

Quelques photos des artisans à l’oeuvre :
(je complète avec des photos précédentes que j’ai prise lors d’autres visites…)

Il n’y a pas de travail à la chaine, quant un artisan commence une de ses oeuvres, il la travaille jusqu’à la fin. S’il faut la laquer en fin de parcours, c’est lui qui le fera. Chaque pièce est numéroté du nom de son créateur.

Pièce de laquage :

l’art de la dinanderie :
Modèles affichés pour les artisans :



Travaux de peinture :

Au fond, vous pouvez voir les étudiants qui apprennent à travailler les couleurs. Ils doivent reproduire fidèlement les couleurs demandées.
En premier plan, une étudiante déjà plus aguerri, qui peint une fresque d’après une image.


le modèle est exposée comme nous montre cette photo :

La peinture se fait au jaugé de l’artiste :

À nouveau, des feuilles d’or ou de cuivre viendront agrémenter cette peinture.

Autre oeuvre :

Pour la sculpture sur bois comme pour les autres matériaux, l’artisan à un modèle, il ne doit en aucun cas y déroger : s’il y avait la moindre différence, la pièce produite serait détruite.
Mais je vous rassure, l’artisan varie les sculptures, une fois c’est un bouddha, une fois un éléphant, une fois une apsara etc…

Ici, les étapes pour obtenir une oeuvre en pierre de savon.
(oui, Raphaël, la photo est horriblement cadrée ! Ça c’est sur ! hahaha)

Raphaël et Pauline en 2011 :

En pierre :
(photo de 2011)


Sculpture terminée :

autres oeuvres en pierre :

En bois :

C’est donc après avoir travaillée la pièce en bois que cette femme va maintenant décoré cette statue de feuilles d’or. Après avoir encollé la statut, elle dépose des feuilles d’or.


Puis avec son pinceau, elle incruste la feuille sur la statue.

Voilà la réalisation terminée :

Avant de repartir, des ouvrières s’intéressent à mon sac…il est beau n’est-ce pas ? Et original aussi. Tout en récupération de canettes. C’est une création faite par mon amie Oeun qui vient de lancer sa propre entreprise; j’en parlerai une autre fois.

Mais je me demande jusqu’à quand ses créations ne vont pas être bientôt copiées et retrouvées sur tous les marchés de Siem Reap et Phnom Penh !!! AH ! L’ASIE !!! ;)

Posté le 31 août 2013 par dans Cambodge, Ces gens qui viennent nous voir

3 réponses to “Cat et Phil suite : les artisans d’Angkor”

  1. irish za :

    1 septembre 2013 at 19:08

    merci c’est choli comme tout!! ça donne envie de venir les voir travailler leurs ouvres…
    des bizes tjs aussi chaudes de Bretagne…

  2. Raphael :

    5 septembre 2013 at 13:16

    Je n’ai rien dis ! (bon c’est vrai que la photo est horriblement mal cadrée :) )

  3. admin :

    8 septembre 2013 at 12:28

    on est d’accord !!! hahaha

Ecrire un commentaire