Chiang Mai et le show des éléphants

Ce n’est pas la première fois que nous assistons à un tel show, nous étions là il y a quelques années avec Piticlopp notre ami.

Mais Pauline n’avait jamais vu quelque chose de semblable, alors, nous décidons de lui faire découvrir.

Dans ce camp, il y a quelques 70 éléphants. Le show est bien rodé, les éléphants très obéissants.

Les éléphants vont lancer des fléchettes pour éclater des ballons; jouent au foot, au basquette, ils « dansent » saluent etc…

Le plus impressionnant peut-être, est qu’ils peignent aussi.
J’ai fait une vidéo qui vous montre le début d’une peinture, des photos montrent ensuite le résultat…


Chouette, non ?

ET bien, quand c’est fini, on range ! Et tout le monde participe !

Le salut à la fin du spectacle !

Après le show :

Un qui vient me dire bonjour !

Nous leur donnons des bananes en récompense de leur spectacle :

j’aurais droit à un gros câlin (c’était rigolo, il ne voulait plus me lâcher !)

Cet éléphant va jouer avec nous avec un chapeau :



Un petit éléphanteau viendra me faire des tas de bisous… dommage pas de photo de cette instant … mouillé !

Ce fut vraiment sympa !

laSof

Posté le 07 novembre 2012 par dans Le voyage, Robert, Thaïlande

10 réponses to “Chiang Mai et le show des éléphants”

  1. descamps :

    8 novembre 2012 at 12:51

    J’adore les éléphants. Des animaux intelligents et magnifiques. Même si je connais un peu mieux les éléphants d’Afrique. Et même si l’un des specimens a tué en novembre 2011 mon meilleur ami sud-africain (à sa décharge il avait sans doute été blessé (l’éléphant) par des braconniers du Zimbabwe). A ma connaissance (bien réduite) c’est le seul animal (avec le gorille) qui charge pour se protéger … mais qui s’arrête quand il a montré sa puissance. Je l’ai vécu deux fois avec Tavus (mon ami sud af) … et je me suis fait tout petit. Des animaux extraordinaires., mes « chouchous ».

  2. admin :

    9 novembre 2012 at 5:40

    Les mâles ont toutefois (et ce n’est même pas durant leur rut) des moments d’extrêmes violences. Quand leur Mahout connait bien son éléphant, il sait quand ça va arriver, il va l’attacher dans la forêt avec de très grosses chaines, et attend que ça se passe, ça dure plusieurs jours. Même les autres éléphants se sauvent quand le mâle est dans cet état. Il est capable de tuer et devient extrêmement dangereux. Aucun scientifique à l’heure actuel (ou je ne suis pas au courant et si quelqu’un a un article là dessus qu’il me le fasse parvenir) n’est capable d’expliquer cela. Ça s’appelle le MUST ou MUSTH. Il y a quelques exemples sur youtube. (âme sensible s’abstenir pour certaines vidéos) et wikipédia tente d’expliquer également ce phénomène. http://fr.wikipedia.org/wiki/Musth

  3. descamps :

    9 novembre 2012 at 12:03

    Je ne sais pas si c’est pertinent mais je n’ai jamais vu d’éléphants d’asie en liberté. Ils sont tous domestiqués. Un éléphant d’afrique est « indomestiquable », sauvage et libre. Résultat les « asiatiques » n’ont plus peur des humains. D’où risque d’accidents. En Afrique les accidents sont rarissimes parce que les animaux sont méfiants. Sauf le cas de mon malheureux vieux pote Tavus (mais d’après son frère l’animal était blessé … et alors là… No limits).

  4. admin :

    10 novembre 2012 at 3:49

    Le MUST existe également chez les éléphants d’Afrique. Il existe encore des éléphants sauvages en Asie. :)

  5. descamps :

    10 novembre 2012 at 8:26

    J’ai réalisé aque j’avais écrit une sottise. Le seul élément « pertinent » est que l’éléphant africain est indomestiquable. Et que je ne sais pas pourquoi non plus.

  6. admin :

    11 novembre 2012 at 2:23

    Désolé de te contredire encore mon très cher ami, ce le fut néanmoins avec Hannibal ! :) :) :) Même s’il est vrai que cela semble très difficile, cela n’est cependant pas impossible ! Certaines langues disent que les éléphants d’Hannibal ont été domestiqué par des asiatiques… ceci expliquerait donc cela ? En fait, je n’en sais pas plus je l’avoue ! ;)

  7. descamps :

    11 novembre 2012 at 10:32

    Pas faux :-). Je me prépare un bain de goudron et de plumes et je vais me cacher dans la niche du chien.

  8. descamps :

    11 novembre 2012 at 12:28

    Sorti un peu gluant de mon bain je m’introspecte. Les éléphants d’Hannibal n’étaient ils pas des éléphants « d’Asie » ? Je crois me souvenir (faut que je vérifie) que les specimens représentés avaient de « petites oreilles ».

  9. descamps :

    11 novembre 2012 at 12:45

    Selon « wiki », Les éléphants employés par les Carthaginois étaient de l’espèce des forêts, plus petits que leurs cousins d’Inde, n’étaient pas selon Serge Lancel assez forts pour transporter une tour et étaient chevauchés seulement par deux ou trois hommes.
    Je ne connais pas cette espèce. Mais comme les éléphants d’Afrique « actuels » sont plus gros et plus puissants que leurs congénères des Indes le mystère reste entier mon cher Watson.

  10. descamps :

    11 novembre 2012 at 12:57

    Après cette fascinante discussion qui aura tenu en haleine les lecteurs je m’en vais me plonger dans une bassine de white spirit. Le goudron et les plumes ça fait rire les enfants mais c’est assez salissant. Et je vais me faire engueuler par ma jeune et ravissante épouse si je continue à cochonner les fauteuils.