« Petits crimes conjugaux  » Les 2 et 3 Juin à Siem Reap.

En août dernier, je vous faisais part de notre intention de monter une pièce de Théâtre :  » Petits crimes conjugaux » de Eric Emmanuel Schmitt ici, à Siem Reap. Je venais d’avoir la permission de l’auteur et je listais les « Yapuka » :
- Trouver une salle

– Apprendre le texte

– Répéter- répéter- répéter et encore répéter…

– Créer la mise en scène

– Créer le décor

– Rassembler les accessoires

– Répéter- répéter- répéter et encore répéter…

– Trouver un éclairagiste

– Régler les lumières

– Trouver un maquilleur

– Répéter- répéter- répéter et…

– Faire de la pub
– Et jouer !




Voilà, les dates sont arrêtées : nous jouerons les deux et trois juin… dans quinze jours donc.

La liste des choses à faire me semblait longue et pas évidente. Et pourtant… au fur et à mesure que je parlais de notre projet, les difficultés se sont évanouies les unes après les autres grâce à l’accueil enthousiaste des expats à qui j’en parlais…

Pierre d’abord le gérant d’un Hôtel de charme situé en plein Siem Reap  » Angkor Village ».
Il possède une salle de spectacle magnifique, toute en bois, il me l’a proposée spontanément, sans plus de chichi. En deux secondes, ma principale préoccupation s’était évaporée. Comme par magie.
Un rêve cette salle.


cette salle sert d’habitude à un dîner spectacle de danse Apsara.


Serge ensuite, qui m’a proposé de venir prendre chez lui tous les éléments de décor dont je pourrais avoir besoin. Et comme Serge est restaurateur et que l’idée d’un spectacle l’a séduit et qu’il a le cœur sur la main, il va organiser en plus un cocktail à la fin du spectacle… Comme ça pour faire plaisir.
Le rêve continue…

Et puis il a eu Renmogkol, le directeur du Centre Culturel Français de Siem Reap. Parce que c’est la crise, parce qu’il n’y a plus d’argent, parce qu’on est pas à la capital Phnom Penh, le CCF n’a plus un rond. Il a même dû déménager sa bibliothèque d’une salle parce qu’ il n’avait plus les moyens de payer la clim. Donc j’en parle à Renmogkol, et le voilà qui me répond, « Ecoutes, je vais voir ce que je peux faire… mais, je pense pouvoir prendre en charge les affiches »…
Ça se poursuit…

Et puis Il y a Alain qui a débarqué un jour, avec tout son matos pour nous prendre en photo. Il y a passé la matinée, à régler ci et puis ça… Changements de pose, et comme çi et comme ça… D’éclairages… Nos hésitations, notre indécision n’ont pas réussi à venir à bout de sa bonne humeur.


Et puis il y eu Sirivan. Sirivan est styliste. Sophie a besoin dans le spectacle de se changer pour enfiler une robe, jolie, sexy mais habillée… On lui en parle. Et hop ! non seulement elle nous trouve la solution mais en plus, la robe… Elle nous l’offre. Et comme si ça ne suffisait pas elle nous fait TOUS les costumes et nous les offre.
Le rêve, je vous dis, le rêve…

Et puis comme toujours il y a Raphael, mon beau-frère, sur lequel on peut toujours compter, toujours prêt à rendre service, qui nous a fait les affiches. L’affiche finale c’est la version 7.0.
Sept fois je lui ai cassé les pieds à changer ceci ou cela ( ho, pis non ! c’était mieux avant…) et lui, gentiment, prestement sans piper mot, me faisant bénéficier de son savoir faire et de son sens artistique et s’exécutait.
Le rêve toujours…

Et Puis Jean-Yves (je vous en ai déjà parlé de Jean-Yves) qui va tenir la caisse, régler les détails de dernières minutes, s’assurer que tout se passe bien, protéger notre petite bulle pour que l’on puise se concentrer avant les représentations.

Et puis y’a en plein d’autres, Loic, Bertrand, Nicolas, qui nous donne chacun un coup de main, dans le domaine de leur connaissance.

C’est un peu comme si cette pièce cristallisait toutes les bonnes volontés. Et ça, et même rien que ça, ça fait plaisir. Il y a une énergie, un élan, dont je suis certes l’initiateur, mais qui me dépasse et me porte.

Maintenant la pièce c’est dans quinze jours…
Il faut qu’on travaille, encore et encore…
Devant tant de gentillesse et de bonne volonté, j’ai encore plus le trac.
Raf

Posté le 20 mai 2012 par dans Cambodge

7 réponses to “« Petits crimes conjugaux  » Les 2 et 3 Juin à Siem Reap.”

  1. JACTARD Muriel :

    20 mai 2012 at 9:42

    La salle est magnifique. C’est génial de trouver de l’aide spontanée ; Bon courage pour les derniers préparatifs et pour gérer le stresssssssss. Tout va bien se passer, j’en suis sûre. Vivement les photos. Bizzz.

  2. isabelle :

    20 mai 2012 at 12:06

    oh magnifique cette salle!! je viendrais bien dans le public pour vous voir!!!

  3. Gil :

    20 mai 2012 at 18:11

    C est un loin pour venir vous applaudir
    Mais malgré tout je serai avec vous peut être quelque part en régie
    Gros bisous à vous
    Gil

  4. descamps :

    20 mai 2012 at 19:47

    Un grand bravo ! Il faut vivre avec ses rêves …

  5. Patrice :

    21 mai 2012 at 13:04

    Faudra filmer tout ça :)

  6. labourel robert :

    22 mai 2012 at 9:02

    on est avec vous par la pensée ces 2 et 3 juin

  7. christine :

    22 mai 2012 at 15:36

    Bravo à vous…..tous! Le lieu est rayonnant!
    Je serais à vos côtés par la pensée.
    Des bises et bonne énergie pour les répèt!