les animaux du Tonle Sap, à Puok.

Lors de notre première visite à Puok, avec des amis Italiens, Kim, Daniella et leurs filles, nous avions vus des animaux. Des animaux en cage, attachés. Les serpents et les crocodiles présents dans ce lac, sont parfois élevés en cage. Ils font l’attraction des touristes, mais sont aussi élevés pour leur peau, leur chair.


Il y a d’ailleurs à Siem Reap une ferme aux crocos et pour 10 dollars, vous pouvez leur balancer un poulet vivant ! Youpi ! :(

Donc les serpents, il y en a beaucoup au Cambodge, mais qui se sauvent dès qu’un humain tente de les approcher. D’ailleurs, nous en avons pas vu beaucoup depuis que nous sommes ici. Sans doute largement plus que vous en France, c’est sur :) mais ces bêtes là n’aiment pas trop croiser le chemin de ceux qui se délectent de leur chair… Et les khmers comme tous les asiatiques, les mangent.

Donc à Puoc, dans cette mini ferme au croco-restau-souvenir, il y a deux pytons. Un gros, et un plus petit.
Le plus petit est donné aux touristes, ou le gamin de la propriétaire fait une exhibition avec lui.


Quand au gros…
Quand nous sommes arrivés, j’ai regardé la cage de ces serpents, et me suis aperçu qu’il y avait un gros trou au fond de celle ci. Un des serpents, le plus gros était entrain de tomber. Je pensais que ce n’était pas très grave puisqu’il allait tomber dans l’eau et retrouver son habitat naturel. Donc je me suis tue. Mais les proprios ont du le voir également, ils ont donc décidé de vider la cage pour la réparer. Et là, j’ai assisté à quelque chose d’impressionnant.
Autant, quand les gens prennent les pytons, ceux-ci sont placides, se laisse manipuler, placer en expo etc. Autant celui là ne voyait pas d’un très bon oeil qu’on le sorte de sa cage… Il s’est donc débattu avec beaucoup de force. C’était très impressionnant. Deux khmers le tenaient de chaque côté. Il s’est débattu comme un beau diable et leur a envoyé de gros jets d’urine.

Ils l’ont donc placés dans une toile de jute en attendant la réparation de la cage.

Dans ce même restau, il y avait des lapins. Pauline était contente de voir des lapins… moi je ne savais pas pourquoi ils étaient là… Des lapins dans une maison flottante… avec des pytons…

Il y avait aussi un petit chien qui avait mal à une patte. Je lui ai donné un soin.

D’autres animaux présents étaient des animaux sauvages et malgré une interdiction de posséder de tel animaux, même ici au Cambodge, les khmers, soucieux sans doute de faire venir des touristes, passaient outre cette interdiction.
Je les ai donc pris en photo, pour vous les montrer, j’ai particulièrement aimé ce chat léopard, rare et magnifique. Un sacré chat tout doux qui ronronnait sous mes caresses !

chat léopard

chat léopard


Ce pauvre petit singe était aussi au restaurant. Je dis était puisque tout ses animaux ont été libérés suite à notre passage. En effet notre ami Kim savait à qui s’adresser pour remettre ses animaux sauvages en liberté ou dans des réserves spécialisées. :)








Nous nous sommes arrêtés dans un autre restaurant, là où il y avait le chat léopard. Quand nous avons demandé si on pouvait manger, la propriétaire des lieux nous a ramener une jolie tortue vivante, et nous a proposé de nous la préparer. Nous avons décliné l’invitation, l’appétit coupé, nous sommes partis.
Suite à cela, les deux autres fois où nous nous sommes rendu à Puok, à part les crocos, des chiens, et le plus petit des pytons, tous les autres n’étaient plus visible. :)

La Sof

Posté le 25 février 2012 par dans Cambodge