Kossal et Raeksa !

Ici, début août, c’est donc la rentrée…
Dès le lendemain de mon retour à Siem Reap, j’allais à l’Ecole Internationale de Siem Reap pour découvrir les nouveaux locaux et préparer ma rentrée. J’ai une nouvelle salle de classe, pas plus grande (mais ça me suffit amplement) mais plus lumineuse.
J’ai de nouveaux élèves et des anciens. Une chose me chagrine : deux des enfants très assidus et adorables que j’avais l’année passée ne sont pas revenus cette année. Je m’inquiète de leur absence et me renseigne.
Kossal


Raeksa


Ils viennent d’un orphelinat. L’école leur était payée par un sponsor américain, mais celui-ci a arrêté de payer. L’école est quand même chère… trop chère pour la plupart des Cambodgiens. Il faut compter environ 300 dollars/mois (208 euros). Mais pour ces gamins, c’est un avenir assuré.
Kossal est un petit garçon très attachant, il sourit tout le temps. Il est très intelligent, est heureux de vivre et aime être à l’école. Il travail bien, est attentif en classe, et rit de bon coeur à chaque plaisanterie de ses copains, plus dissipés.
Raeksa, sa soeur, est une petite fille aussi très attachante et à la recherche de mon contact. Elle m’épie, me dit que je suis jolie, me touche, s’accroche à moi… et m’a dit que je lui avais beaucoup manqué, quand je suis partie une semaine au Laos en juin. Elle est à la recherche de beaucoup d’affection.
Je n’ai pas peur de dire que je me suis beaucoup attachée à ces enfants.

Je ne sais pas à ce jour qu’est-ce qui va se passer pour eux deux. J’espère que nous (l’association des parents d’élèves à qui j’ai soulevé le problème et moi même) allos trouver une solution pour eux.
Il faut savoir que sans éducation, leur avenir est compromis. Dans un orphelinat, leur chance de retourner dans une bonne l’école est limitée. Sans famille pour les soutenir leur chance de s’en sortir est vraiment très limitée.

à suivre…

laSof

Posté le 05 septembre 2011 par dans Cambodge

3 réponses to “Kossal et Raeksa !”

  1. descamps :

    5 septembre 2011 at 8:52

    Bonjour,
    Je suis l’ami de Bounmy qui correspond parfois avec votre mari. J’ai une copine d’origine cambo à l’UE. Je lui ai parlé de votre souci car ele a gardé des contacts dans le pays. Je vous livre son message mail s’il peut vous être utile : « si j’étais elle pour que les orphelins puissent poursuivre des études
    je contacterai Tina Kieffer et son assoc
    elles éduquent des fillettes, mais doit aussi avoir des contacts sérieux
    je m’adresserai aussi au ministère des femmes
    il doit y avoir un correspondant à Siem reap;
    je contacterai Mme la premiere dame Bun Rany-Hun Sen, presidente de la croix rouge cambo
    il y a aussi une femme dont je cherche les coordonnées ,qui s’occupe depuis des années des orphelins et des femmes
    est ce que ça va dans le sens, que recherche votre amie?

  2. admin :

    6 septembre 2011 at 8:22

    Merci pour ces infos…j’en prends bonne note !

  3. descamps :

    6 septembre 2011 at 15:15

    Bonjour « admin » :-)
    J’attends avec impatience l’arrivée de Bounmy qui est en France entre le 20/8 (c’est passé) et le 4/10. Nous guettons son apparition :-) son vieil ami corse (dit Tchoua) avec qui il a découvert les Philippines et moi (avec qui il n’a pas découvert grand chose).
    Puis je vous demander un service ? Y a t il des procédures de quarantaine pour les chiens au Cambodge ? J’ai fait un test avec des amis : j’ai laissé mon bernois deux jours chez eux et il n’a ni mangé ni bu par 40°. Conclusion : faudrait pour bien faire amener le « bestiau » avec nous.
    Merci de votre réponse.
    PS : la « bête » fait 55 kgs tout nu.