Un vaccin contre la dengue !

La denge est une maladie virale endemique aux régions trocipales. Le virus est transmit par un moustique diurne.

Ses symptomes sous ceux de la grippe : mal de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements et éruption cutanée. Dans certain cas elle peut être hémorragique et devenir mortelle.

Il n’existe pas de traitement de la Dengue. La seule façon d’y échapper reste la prévention. Ici, des ONG offrent des moustiquaires dans les villages reculés. Mais, même quand on fait attention il est difficile de ne pas se faire piquer. Au Cambodge, en 2007 une épidémie a affecté 40 000 personnes et en tuait 457, surtout des enfants. L’année dernière fut assez calme car on a recensé que 10 000 cas. Je n’ai pas les chiffres de la mortalité pour l’année dernière mais si le ratio est identique, on peut estimer les morts à 110 « seulement ».
L’OMS parle d’environs 50 millions d’infestions annuelles dans le monde, 2,5 milliard d’êtres humains étant exposé au risque.
Cette nouvelle est donc une immense nouvelle d’espoir pour toute l’humanité.

Vous comprendrez dés lors l’immense espoir qu’a suscité moi la lecture dans Le Figaro du 14 mai de l’article suivant que je reproduis en totalité.

Un vaccin contre la dengue dès 2014

Le groupe Sanofi Pasteur, leader mondial du vaccin contre la grippe, a annoncé ce vendredi que le vaccin contre la dengue serait prêt dès 2014. Actuellement en cours de fabrication sur le site de Neuville-sur-Saône (Rhône), il sera commercialisé dans les pays prioritaires dès 2014-2015. Cent millions de doses seront produites chaque année. 

 »C’est considérable, puisqu’à titre de comparaison, nous fabriquons annuellement deux cent millions de doses de vaccins contre la grippe » a déclaré à la presse Olivier Charmeil, le P-DG du groupe. « Cela fait quinze ans que nous travaillons sur ce vaccin », a-t-il précisé. 

Le docteur Jean Lang, spécialiste de la dengue, a dit que le groupe français avait cinq années d’avance sur ses concurrents. Le vaccin est en phase trois, c’est-à-dire en phase de test, la dernière étape avant l’enregistrement des données qui devrait se faire courant 2013 – et la commercialisation. 

Les résultats du test d’efficacité, réalisé en ce moment sur quatre mille enfants âgés de 4 à 11 ans dans la banlieue de Bangkok, seront connus fin 2012. L’expérimentation sera conduite sur plusieurs millions de personnes, a dit le groupe. 

La dengue, anciennement appelée « grippe tropicale » et véhiculée par un moustique, touche chaque année plus de deux millions de personnes et fait entre 15.000 et 20.000 victimes. Elle sévit dans les pays tropicaux, particulièrement en Asie et en Amérique latine.

Posté le 16 mai 2011 par dans Cambodge