L’île de la soie

Je tiens d’abord à nous excuser. Nos contributions au blog n’ont peut être pas eu ces derniers temps, la régularité que vous souhaitez. A cela une raison assez simple. Ma Bisounette va bientôt repartir en Europe, nous profitons de chaque instant où nous sommes ensemble. Et pendant qu’on fait ça, on écrit pas sur le blog.

Nous avons donc passé quelques jours à Phnom Penh. Et au programme notamment, l’île de la soie. Les aficionados du site se rappelleront sûrement qu’un article y a déjà été consacré. Alors qu’avons nous fait que nous n’avions pas déjà fait ?

D’abord nous avons attendu que l’orage s’arrête…. Saison de pluie commençante oblige… Une fois de plus les écluses du ciel se sont ouvertes. Notre Monsieur-tuktuk était trempé. Il a fallu franchement insister pour qu’il accepte ma proposition d’un thé bien chaud.

Notre abri recueille également quelques autochtones surpris par la violence de l’orage. Marie devait ressembler à cette jeune femme. Si jeune, si belle, si tendre et si dépouillée.

Bien sur pour traverser le Mékong point de pont : un bac. On voit bien sur cette photo les eaux de pluie qui en ruisselant entrainent la boue des berges dans le fleuve.

Donc pour ceux qui n’ont pas écouté la première fois, je répète : L’île de la soie doit son nom aux nombreux métiers à tisser qui s’y trouvent, en dessous des maisons sous les pilotis. Les femmes y travaillent comme travaillaient leur mères, et leurs grands-mères et toutes celles qui les ont précédées depuis l’invention du métier à tisser.

Seule concession à la modernité : cette roue de vélo et ce pédalier qui permettent de filer plus vite.

On marchande surtout pour le principe, pour échanger, pour passer un bon moment.

Et puis on va se restaurer sur de petites paillotes (vraiment petites car faites pour les khmers, pas de baraings ici) sur les berges du Mékong.

Et comme nous demandons à Pauline de se laver les mains avant de manger, elle en profite pour aussi laver le reste. Dans les eaux du Mékong… ;)

Raf

Posté le 29 mai 2010 par dans Cambodge, Le voyage

Ecrire un commentaire