Nouvel An 2855 !

Le 15 avril 2014 c’était la fête au Cambodge, pour le nouvel an 2855.

Le Nouvel An Khmer a pour base le calendrier lunaire. Sa célébration remonte à la période Angkorienne. La fête était alors célébrée selon le rite de la religion indienne.
Depuis le 9ème siècle, le Nouvel An a lieu à la mi-avril (la date précise est déterminée chaque année par « un religieux du palais royal », ce qui correspond vraisemblablement à une période creuse au niveau du travail agricole.
Aussi, la fête est maintenant célébrée selon le rite bouddhiste. La fête dure trois jours.

Durant ces trois jours, la population accueille le nouveau Dieu, Tevada ou Deva. Il y a, pour les Bouddhistes, 12 Devas qui possèdent de bonnes conditions de vie (longévité, puissance), conditions qu’ils ont acquises par des mérites antérieurs. Si par contre, ils épuisent ces conditions de vie (par orgueil et inconscience), ils retombent au rang de simples mortels.
Le calendrier lunaire suit un cycle de 12 ans, le Dieu de l’année aparait sous forme animale. Cette année c’est le cheval.

Nous sommes restés à Siem Reap durant cette semaine de fête, nous vous partageons donc quelques photos des activités de ces 3 jours.

Tout d’abord, devant les maisons (ou dans l’entrée) se dresse un hôtel pour la nouvelle divinité.
Ici, devant l’ISSR (notre école) un hôtel bien fourni y est dressé.

Toute la ville est en fête est décorée de chevaux et de lumière.

Nous allons aux temples d’Angkor pour voir ce qui s’y passe.
C’est la fête ! Il y a du monde partout, des jeux de foire des danses, chants, de la bonne humeur et à la nuit tombée les temples sont illuminés !

Les photos :



Sur les rives d’Angkor Wat :

La foire à proprement parlé, avec ses stands de bières, de lessives, de PQ (si si), de casseroles, des voitures tout de même… ici pas de super robot dernier cri, ou super méga éplucheur qu’épluche tout rien qu’en clignant des yeux… c’est plus basique.

Ici, un super méga gâteau géant traditionnel de riz gluant à la banane, que chacun a pu goûter. La photo n’est pas très explicite quand à la forme du gâteau initial ! :) Il s’agit d’un gateau de riz qui enrobe une banane, le tout bien emballé dans une feuille de banane.

Nous n’avons pas eu l’idée d’aller en manger un morceau…le gâteau a traversé la ville en fanfare il y a quelques jours, et je doute de sa fraicheur, car même si ça se conserve bien, il est ouvert depuis quelques jours et il fait chaud…très chaud.

les khmers viennent pique niquer, rester faire la fête en famille ou entre amis.



Et ceci avec en fond le Temple.

Les jeux traditionnels Khmers :

Là encore, pas d’itech mais plutôt des courses en sac, des chaises musicales, des courses en vélo le moins rapide, des montées de corde, des danses et une exhibition de lutteurs khmers.

Montée de corde, Pauline et Lina s’amusent.


Raphaël participe au jeu de la corde. La corde est énorme et tellement longue qu’on en voit pas le bout. Des centaines (?) de personnes s’installent avant de commencer.



Le côté de Raphaël a gagné ! Ils se congratulent tous ensemble dans la joie et la bonne humeur !
Nous n’irons pas au bout de l’autre côté voir ce qui s’y passe… c’est loin !! hahaha !

le temple illuminé :

une anecdote amusante, lorsque nous sommes passés à côté de personnes qui dansaient, Raphaël s’est mis à danser aussi… il a été filmé par la chaine officielle du Cambodge…et une personne de son staff l’a vu, ça l’a bien fait rire …. :)
Ha là là … la vie d’artiste … on ne peut maitriser sans cesse son image n’est ce pas ! ;)

laSof

Posté le 15 mai 2014 par dans Cambodge, L'Orient

Ecrire un commentaire